Les cartes météo style

La carte marine est un type de carte utilisé par les marins, elle représente les éléments indispensables à la navigation maritime et elle permet de se situer et de se diriger en adéquation avec la signalisation maritime.

Elle indique essentiellement les profondeurs de l'eau (représentées par les courbes isobathes ou lignes de sonde), les dangers (récifs, hauts-fonds, épaves, munitions immergées), la réglementation maritime, la signalisation maritime (phares, balises, bouées) et les amers.

Les cartes marines officielles sont publiées par les services hydrographiques officiels des états côtiers (le SHOM pour la France) et sont aussi publiées en complément par des éditeurs privés. On peut utiliser les versions papiers mais aussi les versions électroniques qui grâce aux systèmes gérés par satellite (GPS, Galileo ...), facilitent grandement la navigation.


Les cartes marines
Les cartes marines

La page Comment utiliser une carte marine ? explique clairement comment apprendre à lire une carte marine et comment utiliser la règle Cras.

Les systèmes ENC (Electronic Navigational Chart ou Carte électronique de navigation) permettent de renforcer la sécurité et de faciliter la navigation grâce à des aides et à de nombreuses fonctionnalités :

  • Couplage au GPS,
  • Superposition de l’image radar et des informations AIS,
  • Superposition des informations météo (vents, courants, hauteur des vagues) grâce aux fichiers grib,
  • Profondeur et distance de sécurité,
  • Alarmes,
  • Affichages personnalisés,
  • Mise à jour automatique de la cartographie,
  • Préparation, enregistrement et suivi de routes,
  • etc...

De nombreux systèmes (assez onéreux) existent et le choix est difficile mais il y a aussi de nombreuses applications disponibles sur PC (Linux/Mac/Windows), tablettes et smartphones (Android/IOS), voir entre autres le site de Francis Fustier.


Règle Cras + compas à pointe sèche
Règle Cras + compas à pointe sèche

Cartographie sur Mikeno VI

Pour la cartographie électronique et les logiciels de navigation, je prévois un iPad : soit avec iNavX et les cartes vectorielles de Fugawi de couverture mondiale soit avec Weather4D 2.0 et les cartes raster de Geogarage.

En supplément (comme backup) je prévois d’installer OpenCPN sur Mac ou PC ou qtVlm ou encore ScanNav sur PC qui semble plus facile d'emploi. Mais je compte aussi me procurer quelques cartes marines en papier à relativement petite échelle (1 : 250.000 à 1 : 1.000.000).

C’est semble-t-il la solution la moins onéreuse avec des logiciels performants et une excellente cartographie. Le fait d’avoir 2 ou 3 systèmes de cartes différents, 2 ou 3 logiciels différents et tournant sur des systèmes différents est un plus pour la sécurité.

Je me suis aussi procuré « l'Atlas Hidrográfico de Chile » publié par « l'Armada de Chile », qui contient toutes les cartes marines (des centaines) du Chili en modèle réduit mais de bonne qualité, càd qu'il faut de très bons yeux ou une bonne loupe pour pouvoir s'en servir, je vais donc scanner les cartes qui m'intéressent afin de pouvoir les lire correctement et même peut-être de pouvoir les utiliser avec OpenCPN, mais pour cela, il faut d'abord les convertir au format KAP, ce que je suis aussi en train de faire.


Atlas Hidrográfico de Chile
Atlas Hidrográfico de Chile

Une fois scannée, les cartes sont bien lisibles.
Une fois scannée, les cartes sont bien lisibles.