Cuisine

La couverture anti-feu est le système le plus rapide et le plus efficace pour étouffer un feu. Il est primordial d'en installer une bien visible dans le coin cuisine.

Ce sont les aliments et produits frais qui doivent être consommés en premier, ensuite, il faut faire preuve d'imagination avec ce qu'il y a : on a donc intérêt à avoir un bon fond de cuisine à bord !

N'ayant moi même encore aucune expérience sur de longues traversées, voici quelques liens qui me semblent intéressants :

  • Santé Voyage en voilier - Nutrition - Mise en forme - Recettes de cuisine - Comment faire et pourquoi ?
  • Le Chef à bord de C A R A M E L va vous donner quelques trucs et recettes fines ou de survie pour vous faire plaisir et ravir les palais de vos équipiers.
  • Cuisine à bord de Cercamon avec quelques recettes simples et sympa !
  • La Cuisine à bord du bateau sur Maximum bateau, beaucoup de tuyaux et de recettes.
  • Que mange-t-on quand on n’a pas de frigo, pas de four, pas de supermarché au coin de la rue ? Quelques recettes de fond de cale sur OLEO, à tester, ou pas !
  • Pleins de recettes de Made in... cambuse, à essayer absolument !

Indispensable sur un bateau
Indispensable sur un bateau

Germination de graines

Les graines à germer (voir Graines.pdf) feront parties du lot d'ingrédients à emporter pour un circumnavigateur averti. Utiliser de préférence des graines d'origine biologique, elles ne doivent donc pas avoir subi de traitement chimique ou d'irradiation (cas général des fruits secs), n'acheter donc que des graines à germer, non traitées et bio de préférence.

La graine sort de sa période de repos (dormance) par le trempage dans l'eau. Préférez l'eau pure, non chlorée et peu minéralisée (celle du dessal) et à température ambiante pour le trempage, si le trempage dure plusieurs jours, il faut changer l'eau tous les jours, ce qui élimine les inhibiteurs d'enzymes.

Ensuite, on pourra les mettre dans un récipient en verre, en terre ou en inox pour la germination. Dans le fond on dépose un tissu clair et propre. Cela permet de bien voir les petites graines et, surtout, de conserver un taux d'humidité constant.

Il suffit de bien répartir les graines au fond du récipient sans les chevaucher. Puis on mouille l'ensemble graines et tissu avec un pulvérisateur/vaporisateur. Les graines ne doivent jamais baigner dans l'eau. Cependant, il faut qu'elles reçoivent en permanence un taux d'humidité élevé. C'est le principal but de la présence du tissu.

Il faudra ensuite humidifier le bac matin et soir durant plusieurs jours. Le midi également si la période est particulièrement chaude et/ou sèche. Ceci, en fait jusqu'à maturité de la germination souhaitée. Le germoir devra ensuite être stocké dans un endroit lumineux et aéré mais surtout pas en pleine lumière vive ni dans les courants d'air. Un endroit protégé et chaud, sur une étagère par exemple ou près du frigo, sera très bien vu.

il est important de couvrir le germoir avec une moustiquaire car les petits moucherons (ou moustiques !) affectionnent particulièrement ces endroits "chauds et humides". Il est donc utile de le protéger pour ne pas attirer une faune indésirable. Bac ceinturé avec un petit élastique pour tenir la moustiquaire en place, étanche.

Finalement consommer les graines germées ou bien patienter et attendre les jeunes pousses vertes (1 à 10 jours selon les graines) pour les consommer crues en salade. Les graines germées ont souvent un goût assez prononcé, on pourra avantageusement les mélanger avec d'autres ingrédients plus doux.


De délicieuses vitamines toutes fraîches
De délicieuses vitamines toutes fraîches

Pulvérisateur à pression
Pulvérisateur à pression

Conseils en vrac

Au départ de France ou d'Europe, on fait le plein de tout pour la qualité et le choix des conserves proposées mais ne surtout pas partir de métropole les cales pleines car à Ténériffe, on y trouve les mêmes marques de centres commerciaux qu’en France et les prix sont plus intéressants. Privilégier en particulier les conserves de légumes dont la qualité et l'offre baisse en allant vers le sud et l'ouest. Idem pour les conserves de fruits et aussi les confitures. Les conserves de viande et de poissons (corned beef, thon, sardine, maquereau, crustacés ...) se trouvent un peu partout mais c'est rarement bon. La bonne huile d'olive, première pression à froid est pratiquement introuvable hors d'Europe.

Si on a un congélateur, alors c'est royal, presque rien n'est impossible. On peut y stocker : beurre, camembert, brie, pâte brisée pour les tartes, viandes et volailles fraîches, foie gras, poissons frais (y compris celui pêché par nous), légumes frais blanchis, plats surgelés préparés pour les en-cas en navigation par mauvais temps, et bien sûr les glaçons pour le Ti' Punch... Un congelo c'est la vie en rose.

Le frigo est réservé pour les légumes et fruits sensibles, le beurre, les yaourts, les fromages, les charcuteries (jambon, saucisson), les restes de repas et les boissons à rafraîchir. Un frigo à porte verticale et compartiments avec tiroirs est bien plus pratique à l'usage (recherche ou nettoyage), même si on perd beaucoup de froid à l'ouverture.

Pour les fruits et légumes, les choisir à des degrés de maturité différents afin de pouvoir en consommer sur une plus longue durée sous peine d'en avoir une indigestion quand ils arrivent à terme.

Le meilleur moyen pour conserver fruits et légumes est de les mettre dans des hamacs en filets pendus au plafond dans un endroit bien aéré. Il est important de les surveiller car s'il y en a un qui commence à se gâter, il va contaminer tous les autres. Pommes de terres, carottes, ail, oignons doivent être rangés dans des paniers d'osier dans un endroit sec, aéré et à l'abri de la lumière.

Veiller strictement à ne jamais embarquer de cartons ou autres emballages à bord pour éviter les œufs de cafards. Toutes les denrées comestibles y compris la farine devront être conservées dans des conteneurs étanches en plastique.

Pour éviter les désagréments (la turista) causés aux intestins par tous les microbes et germes qui aiment les petits nouveaux qui arrivent sous les tropiques, il faut laver soigneusement tous les fruits et les légumes avant de les consommer.

Ranger les conserves dans les cales (question de poids) et marquer au feutre indélébile le contenu sur le dessus de la boîte. Lorsque l'on ouvre le coffre c'est parlant.

Les œufs se gardent bien également hors frigo dans les emballages adéquates, penser à retourner les boîtes tous les jours (pour maintenir le jaune au milieu sans contact avec la coquille.

On peut "prolonger" le stock de yaourt frais de la façon suivante : garder le dernier pot de yaourt et le mettre dans un "Tupper Ware" d'une contenance de plus d'un litre. Dans une casserole, faire frémir un demi litre de lait. Ôter la peau, verser dans la casserole l'autre demi litre de lait. La température est alors juste bien, verser le tout dans le "Tupper Ware" où se trouve le yaourt, bien mélanger et fermer hermétiquement la boite. Placer la boite dans un endroit chaud entre 35 et 40 degrés mais pas au soleil et attendre 24 heures.


Les fruits et légumes dans des filets
Les fruits et légumes dans des filets

Le poisson frais

Déguster le produit de sa pêche est super mais attention à la ciguatera qui est une intoxication provoquant des troubles digestifs et neurologiques assez graves. Elle est causée par la consommation de certains poissons, en principe les poissons de haute mer ne sont pas atteints (Thon, daurade, bonite), le barracuda (wahoo), la murène, le mérou, les loches ou les carangues sont les plus susceptibles de provoquer cet empoisonnement. Voir la page Santé & pharmacie pour les symptômes et le traitement.

Si on a la chance d'attraper un gros poisson, on en mangera probablement une bonne partie tout de suite mais il va falloir conserver le reste pour plus tard, Banik décrit deux manières de conserver le poisson.


Belle prise !
Belle prise !

Autres

Le jambon cru de qualité, préparé dans les règles de l'art est une excellente façon d'emporter et de conserver, pendant de nombreuses semaines, une viande à bord du bateau.

Très utilisés, les produits lyophilisés, légumes, plats préparés et desserts, sont une solution pratique lorqu'on part pour une longue traversée. La lyophilisation consiste à supprimer l'eau des aliments par congelation puis sublimation. Cette technique conserve les propriétés nutritionnelles et les saveurs. Leur préparation consiste à y ajouter de l'eau très chaude. L'avantage est leurs faibles poids et la facilité de préparation mais ils sont de gros consommateurs d'eau.


Espresso
Bacchi Stovetop Espresso machine

Dans le genre vite fait et pas mauvais, les Espagnols, Anglais et Brésiliens proposent des gâteaux "automatiques" : juste ajouter de l'eau et mettre au four !

Les alcools sont bons marchés à Gibraltar, aux Canaries et pour certains au Brésil. Le rhum est omniprésent sur le circuit puisque la canne à sucre est la mère des cultures locales.

Pour les amateurs de bon café (espresso), il y a la Bacchi Stovetop Espresso Machine, c'est une machine italienne capable, avec ses 9 bars de pression, de réaliser des cafés espresso de même facture que ceux dégustés dans les meilleurs bars italiens. Il faut utiliser du café fraîchement moulu avec par exemple, le moulin à café manuel PLEMO (si possible, juste avant de démarrer la préparation) pour un maximum d’arômes.

Espresso
... et le moulin qui va avec!

Voir aussi :
- Ustensiles
- Nourriture ...
- Déchets