Gréement

Comme je compte naviguer la plupart du temps en solitaire (voir Navigation solitaire), il est nécessaire d'avoir un gréement simple composé d'une grand-voile et d'un foc et d'un artimon (si ketch) avec toutes les maneuvres (drisses et écoutes) accessibles depuis le cockpit, ce qui est maintenant le cas pour pour tous les voiliers modernes.

En ce qui concerne les voiles, il doit donc y avoir une grand-voile avec « lazy bag » pour faciliter l'affalage, un système de prise de ris Selden (pour 2 ou 3 ris), 2 génois (un grand léger et un plus petit avec une toile plus épaisse) sur enrouleurs, ne pas oublier un tangon supplémentaire.

Penser à coudre une bande anti-UV pour le ou les génois, qui sert à protéger la voile lorsqu’elle est enroulée.

Un hale bas rigide avec ressort poussant ou autre système facilitera les prises de ris.

Ne pas oublier d'installer un frein de bôme pour éviter les empannages brutaux, on trouve ça pour quelques Euros chez Decathlon.

Pour le gros temps, prévoir un tourmentin (avec étai largable) et une voile suédoise (petite grand-voile de cape), veiller à avoir les écoutes frappées en permanence. Choisir des couleurs vives pour les voiles de gros temps, ce qui rend le bateau plus visible pour la recherche aérienne.

Prévoir quelques échelons de mât au moins jusqu'à hauteur des barres de flèches. Il est parfois nécessaire de grimper au sommet du mât, voir à ce propos les différentes possibilités sur la fiche Monter au mât de l'OVNIClub.

Afin d’éviter d’avoir à grimper au mât trop souvent, toutes les ferrures de fixations (pour le haubanage), toutes les poulies (pour les drisses) et tous les systèmes installés (girouette, anémomètre, feux, antennes) doivent être résistants et de qualité supérieure.

Ne pas non plus oublier les penons, ces petits rubans fort utiles, aussi de couleurs vives pour mieux voir les écoulement d'air.

Prévoir des câbles, des serre-câbles ou embouts Norseman et ridoirs de rechange (à la bonne dimension pour le haubanage) ainsi que suffisament de cordage pour remplacer drisses et écoutes.

Prévoir toutes les drisses un peu plus longues afin de couper l’extrémité (coté point de drisse) car c’est là que ça s’use le plus. Penser aussi à avoir des coulisseaux de GV en réserve.

Prévoir de quoi réparer les coutures et déchirures des voiles (fils, aiguilles creuses et protège main)

Prévoir des drisses en réserve déjà montées sur le mât.

Le gréement sur Mikeno VI

Avant la mise à l'eau de Mikeno, tout le gréement ainsi que les voiles seront en ordre donc rien de spécial à prévoir mais je compte suivre les recommandations et préparations décrites sur cette page avant de commencer le TDM.

Simple frein de bôme avec matériel d'alpinisme
Simple frein de bôme avec matériel d'alpinisme

Grand-voile de cape pour le gros temps
Grand-voile de cape pour le gros temps
(photo du site L'Olonnois)

Voir aussi :
- Choix bateau
- Mouill. & amarr.
- Achat bateau