Mikeno VI

Après avoir pris la décision de réaliser un TDM, c'est à dire, après presque 2 années de recherche du bateau idéal, je me suis donc décidé à acheter ce bateau qui m'a tout de suite tapé dans l'oeil. Voir la niouse à ce propos. Ce n'est pas un ketch comme j'aurai aimé mais c'est un bateau qui m'inspire confiance et qui me semble adapté à ce que je souhaite réaliser.

Patagonie 39


Sur le pont de Mikeno VI
Sur le pont de Mikeno VI

Caractéristiques

  • Coque : acier (4 à 5 mm) traitée à l'epoxy,
  • Longueur hors tout : 11,99 m,
  • Largeur au maître bau : 4,07 m,
  • Tirant d'eau : 1,80 m,
  • Déplacement lège : 11 t (3 t de lest),
  • Longueur du mât en aluminum: 15m,
  • Plans et construction : CN Claude PHILIPPE,
  • Année de construction : 1998,
  • Surface de voilure : 70 m²,
  • Motorisation : Perkins 4108 (Diesel 50 Cv) - 2.530 heures de marche,
  • Bossoir costaud en aluminium,
  • Réservoir gasoil : 100 l,
  • Réservoir eau : 200 l,
  • L'étanchéité de tous les hublots a été refaite.

Rénovation en cours

La coque ayant été traitée à l'epoxy, il a fallu retirer tout l'aménagement intérieur qui va être refait complètement après isolation de tout le volume habitable, planchers, pont et roof inclus.

Le tableau et tout le circuit électrique 12v vont être refaits, même chose pour le circuit 220v avec prise de quai, disjoncteur, et quelques prises à l'intérieur du carré (table à carte, coin cuisine et établi sans oublier l'alimentation du chargeur des batteries), l'éclairage sera tout en LED, aussi pour les feux de mât. Le circuit d'eau douce va aussi être refait à neuf avec un petit groupe de pression. Tous les câbles (de section suffisante) et tuyaux seront passés dans des gaines suffisamment grandes.

Tous les passes-coque (avec crépines) vont être remplacés ainsi que toutes les vannes. Il y aura un WC neuf ainsi qu'un réservoir à eaux noires, même chose pour les sanitaires (douche et lavabo). Un passe-coque pour l'eau de mer (robinet évier et dessalinisateur) est aussi prévu, il devra être suffisamment éloigné de celui de l'évacuation de l'évier et des WC

Un nouveau compas va être installé dans le cockpit.

Il y aura des drisses neuves, les haubans sont en inox sertis de bonnes dimensions et en très bon état, le mât alu laqué va être repeint il est très robuste et il y a un étai largable.

De nouvelles voiles ont été commandées, c'est une grand-voile full-batten et un génois. Il y a un enrouleur Profurl, une trinquette en bon état est déjà dans le bateau.

Une révision du moteur et des essais complémentaires sont prévus une fois le bateau mis à l'eau. Le presse étoupe et l'inverseur vont être révisés et vérifiés également.

Il y a actuellement un bon guindeau manuel avec une ancre CQR de 20kg. Des pompes de cale (électrique et manuelle) sont prévues. Le safran est pour le moment démonté et il y a une barre de secours.


Vue de la coque où sera la double couchette tribord
Vue de la coque où sera la double couchette tribord

Aménagement intérieur
Aménagement intérieur

Câblage
Câblage

À prévoir pendant la rénovation

Prévoir des verrous simples mais efficaces et solides pour tous les planchers, même chose pour la caisse qui recouvre le moteur et l'escalier d'accès au carré.

Prévoir une évacuation au dessus de la ligne de flottaison pour l'eau provenant du mouillage après avoir remonté l'ancre. L'eau de condensation ou d'autres sources (fuites dans le circuit d'eau, du moteur …) doit pouvoir s'écouler partout librement jusqu'à l'endroit le plus profond de la cale où se trouveront les pompes (électrique et manuelle).

Afin d'éviter d'avoir à grimper au mât trop souvent, toutes les ferrures de fixations (pour le haubanage), toutes les poulies (pour les drisses) doivent être résistantes (surdimensionnées) et de qualité supérieure. J'aimerai ajouter une drisse de réserve pour la GV et une pour le foc.

Je souhaite une capacité minimum de 400 l pour le réservoir de fioul et peut-être 100 l de plus pour le réservoir d'eau. Ils devront être installés au plus bas dans l'axe du bateau.

Le réchaud/four à pétrole est vétuste, je souhaite le remplacer par un nouveau modèle à gaz. il faudra trouver un emplacement aéré pour la bouteille (de type cube Butane de 6 kg avec 2 ou 3 bouteilles en réserve) et monter le circuit de gaz.

Actuellement, il n'y a aucun appareillage électronique (VHF, loch, sondeur, traceur …), je compte donc me procurer un minimum (VHF, loch, sondeur, girouette/anémomètre) avant la mise à l'eau mais je souhaite aussi prévoir gaines et câblage pour ce qui sera installé plus tard (radar, panneaux solaires, éolienne, hydro-générateur …). Prévoir aussi le câblage de section suffisante pour un futur guindau électrique de 1.200 à 1.500 w.

Prévoir des pinoches pour chaque passe-coque.

Prévoir sommiers et matelas pour les 2 doubles couchettes arrière.

Comme il n'y a aucun coffre aux alentours du cockpit, voir ce qui serait possible de faire, au moins un pour pouvoir stocker une ancre avec 40m de chaîne et 50m de cordages.

Je souhaite installer 3 ou 4 batteries de servitude d'environ 100 Ah chaque et une batterie de 100 Ah (ou plus) pour le démarrage du moteur et le guindeau, il faudra prévoir le câblage de bonne section dans une gaine (avec messager) entre les batteries et le panneau électrique. J'aimerai que ces batteries soient situées sous le plancher ou sous les couchettes à l'arrière dans l'axe du bateau. Il faudra aussi prévoir l'emplacement du chargeur 220v et des régulateurs de charge MPPT pour les générateurs d'électricité ainsi qu'une gaine (avec messager) pour le câblage entre le du bossoir et les batteries où seront placés panneaux solaires, éolienne et hydro-générateur (voir Électricité sur Mikeno VI). Prévoir aussi une gaine (avec messager) pour l'antenne GPS entre le bossoir et la table à carte.

Montage de l'antenne VHF et de la girouette/anémomètre et d'une gaine (avec messager) avec passage des câbles allant jusqu'à la table à carte. Prévoir aussi une gaine avec messager entre la table à carte et les premières barres de flèche pour le radar.

Avant la mise à l'eau, installation du capteur (sondeur/loch/température) SIMRAD DST800.

Souhaitant utiliser le systéme NMEA 2000, il faudra prévoir une gaine (sans oublier un messager) pour le circuit NMEA 2000 le long de l'intérieur de la coque et accessible à plusieurs endroits (table à carte, bossoir, mât …) afin de pouvoir connecter différents appareils utilisant ce système.

Souhaitant installer un poêle gasoil Refleks (66MK), il faudra déterminer l'emplacement pour la cheminée du poêle (tuyau 70mm) et faire le trou pour le passe-pont.

Pour un futur chauffe-eau, prévoir le câblage (avec gaine) et emplacement (près de la douche) pour un petit chauffe-eau électrique (10 l - 12v/220v) ainsi que la tuyauterie juste pour la douche.

Prévoir à l'évier une pompe à main de secours pour l’eau douce, permettant de ne pas mourir de soif quand la pompe électrique est en rade mais aussi une pompe à pied pour l’eau de mer.

J'aimerai aussi que l'installation du régulateur d'allure soit réalisée avant la mise à l'eau, ce sera très probablement un CapHorn.


Cockpit spacieux, le compas va être remplacé
Cockpit spacieux, le compas va être remplacé

Installations prioritaires

En 2019, une fois le bateau mis à l'eau et après avoir effectué quelques essais, je compte remonter Mikeno en Belgique où je pourrai finaliser sa préparation avant le grand départ prévu pour le début de l'été 2020. Ce n'est que de la navigation côtière mais il faut quand même prévoir un minimum d'équipement pour la sécurité, la navigation et le confort sans oublier l'assurance, pour cette traversée entre le sud de la Bretagne et la Belgique, je devrai équiper Mikeno en catégorie « B » (au large) ou dotation « semi-hauturière » (à moins de 60 milles d’un abri) ainsi que tenir le livre de bord à jour sans oublier le pavillon national et les pavillons de courtoisie (pour GB et BE) ainsi qu'un cône noir pour signaler une navigation simultanée sous voile et moteur.

Équipement de sécurité

Pour ce parcours côtier d'environ 500 miles, Mikeno devra être équipé de matériel d’armement et de sécurité (Article 240-2.07 de la Division 240) suivant :

  • un radeau de survie gonflable pour 4 personnes conforme aux dispositions de l’article 240-2.15,
  • une trousse de secours conforme aux dispositions de l’article 240-2.16,
  • un dispositif lumineux portatif ou fixe, étanche, qui soit adapté à la recherche et au repérage d’un homme à la mer de nuit,
  • des gilets de sauvetage autogonflants qui permettent de s'attacher via les longes aux lignes de vie,
  • une bouée fer à cheval,
  • une VHF ASN portable et étanche,
  • 3 fusées à parachute et 2 fumigènes conformes aux dispositions de la division 311,
  • des extincteurs,
  • une couverture anti-feu,
  • le livre des feux disponible sur diffusion.shom.fr
  • le règlement international pour prévenir les abordages en mer aussi disponible sur diffusion.shom.fr
  • des pinoches pour chaque passe-coque.

Voir aussi Sécurité & survie sur Mikeno.

Équipement de navigation

  • Le moteur devra fonctionner correctement (voir Le moteur sur Mikeno VI).
  • Le gréement et les voiles prêts à l'utilisation (voir Gréement).
  • Les appareils comme le loch, la girouette/anémomètre, le sondeur, le NAVTEX, la VHF ASN et un transpondeur AIS devront être installés et fonctionner correctement (voir Instruments).
  • Le mouillage (ancre, chaîne et cablôts), le guindeau, suffisamment d'amarres, les parre-battages devront être prêts à être utiliser (voir Mouillage & amarrage).
  • Système de cartographie (voir Cartographie sur Mikeno VI).
  • Une gaffe, des jumelles, un bon couteau de marin, un récepteur radio pour la météo mais aussi « l'Almanach du Marin Breton » pour la Manche Atlantique et le guide Imray « 2130 Westerschelde and Oosterschelde Chart Atlas » pour la Mer du Nord et la côte belge ou mieux encore le « Reeds Nautical Almanac » qui couvre les côtes de Gibraltar jusqu'au Danemark.

Équipement de confort

  • Une annexe.
  • Un bon matelas sur un bon sommier ainsi que des vêtements de navigation (voir Confort et vêtements).
  • Un bon réchaud/four à gaz et de quoi faire la popote ainsi que de la vaisselle et du ravitaillement (voir Cuisine) car en mer, il faut gérer les 4 F : la Fatigue, le Froid, la Faim et la Foif !