Niouses

Année 2020

2 février 2020 - DIY et manutention !

N'ayant pas pu amener Mikeno à Bruxelles afin de pouvoir y travailler cet hiver, j'ai donc pris la route pour Quimperlé afin d'y ramener une voiture pleine de matériel et commencer à organiser les rangements comportant principalement tout mon outillage, des équipements de navigation et de cuisine.

Après avoir vidé la voiture, ma première tâche a été de préparer les 2 couchettes arrières, je suis donc allé chez le Suédois pour choisir 2 matelas ainsi que des lattes de sommier en profitant des promos. Pour chaque couchette, j'ai utilisé deux paquets de lattes de 80x200cm et fixé celles-ci (sans les couper pour une meilleure portance du matelas) sur des petits tasseaux d'environ 1 cm d'épaisseur (en les croisant) afin d'avoir suffisamment d'espace pour l'aération sous le matelas. Chaque sommier a été partagé en 3 parties pour pouvoir accéder plus facilement aux différents coffres sous les matelas qui sont un peu lourds mais ça va.

Découpage des matelas

Finalement, après avoir retiré la housse et bien mesuré, j'ai découpé chaque matelas en suivant la forme de la coque, j'ai préféré garder chaque matelas en un seul morceau car c'est bien plus agréable pour dormir même si ça rend l'accès aux coffres plus difficile.

Mon deuxième travail, mais non le moindre a été de préparer des rangements (équipets et tiroirs) dans l'atelier où se trouve l'établi car même si on ne le voit pas sur la photo plus bas, il y a énormément de place non utilisée en dessous.

Beaucoup de place non utilisée

Comme c'est du travail sur mesure avec rien de droit, cela m'a pris environ 2 bonnes semaines de travail. J'aurai voulu réaliser plus de tiroirs car c'est super pour ranger du petit matériel mais j'en avais assez, ça sera pour une prochaine fois.

Mon dernier travail pendant ces 3 semaines a été de rentrer et de ranger du matériel (plusieurs centaines de kilos) en utilisant l'échelle pour accéder au pont qui se trouve quand même à presque 3 mètres de hauteur du sol.

La prochaine fois, je vais m'occuper du compartiment avant qui sera dédié principalement aux 2 mouillages (chaînes, cablots et une ancre) mais aussi pour entreposer des voiles et autre matériel. J'aimerai aussi réaliser quatre autres tiroirs sous l'établi et organiser les rangements cuisine (casseroles, assiettes, verres ...).

En préparation pour ma prochaine visite au bateau, je compte m'occuper du frigo dont je vais prédécouper les panneaux d'isolation FOAMGLAS® T3+ de 1200x600x60 mm.

Je vais aussi préparer l'habillage du cockpit (sol et bancs) en utilisant des lattes en padouk de 40x20 mm de section.

Lattes en padouk

La liste des « todos » est encore longue mais en priorité, il y a l'installation des panneaux solaires et de l'éolienne.

31 Mars 2020 - Coronavirus oblige !

Comme beaucoup d'autres, je suis confiné à la maison à 800 km de mon bateau, c'est bien sûr handicapant mais heureusement, je peux quand même effectuer des petits travaux chez moi.

J'ai déjà découpé les panneaux d'isolation, les panneaux en PVC (pour l'intérieur du frigo) et réalisé le couvercle, il ne reste plus qu'à installer le tout sur le bateau, voir Réalisation du frigo.

Ces derniers temps, le soleil étant au RV, ce qui n'est pas toujours le cas ici en Belgique, j'ai donc pu poncer toutes mes lattes en padouk pour le sol et les bancs du cockpit.

« Last but not least », avec les restes des matelas, j'avais découpé 4 coussins que je compte utiliser dans le cockpit et j'ai prévu de fabriquer des housses en skai. J'ai donc commandé le tissu et une machine à coudre, j'ai préparé un patron en carton pour ces coussins parallélépipédique et cet après midi, après avoir installé la machine, j'ai cousu le premier coussin. Je suis assez satisfait du résultat car je n'avais encore jamais utilisé de machine à coudre auparavant et je dois dire que ce n'est vraiment pas difficile du tout !

Coussin confortable de récup
Coussin confortable de récup !

Voilà mais comme tout le monde, j'espère que cette pandémie sera bientôt sous contrôle et qu'on pourra en sortir sain et sauf avec le moins de victimes possible.


13 Mai 2020 - Déjà plus de 2 mois de confinement et toujours bloqués !

Nos dirigeants nous prennent pour des gamins, pour ceux à qui le bateau est à plus de 100 km, toujours bloqués, pour moi qui suis en Belgique à 800 km de mon bateau, impossible de passer la frontière avant le 15 juin, donc encore au moins plus d'un mois à attendre si ça en reste là, ce qui n'est même pas sûr. Ras le bol de tout ça, allons-nous retrouver un jour notre liberté ou entrons nous dans une période de dictature ? LIBERTÉ, ÉGALITÉ, FRATERNITÉ, des conneries ! :-(

Cette période de confinement était nécessaire et je pense que maintenant, tout le monde a bien compris qu'il est important de suivre les règles d'hygienne et de distanciation sociale mais qu'on nous rende enfin notre liberté de circulation. Pour ma part, je ne demande qu'une chose, pouvoir rejoindre mon bateau afin de finaliser sa préparation car que je soit confiné à mon domicile ou sur mon bateau au chantier, ça ne change rien, je ne serai pas plus en contact avec d'autres personnes et quant au voyage, seul à bord de ma voiture, je pourrai l'effectuer sans avoir de contact avec qui que ce soit.


Le sommier de lattes pour une bonne aération du matelas
Le sommier de lattes pour une bonne aération du matelas

Une des 3 parties du sommier
Une des 3 parties du sommier

Beaucoup de place dans les équipets sous l'établi
Beaucoup de place dans les équipets sous l'établi

Équipets et tiroirs sur bâbord
Équipets et tiroirs sur bâbord

Caisson frigo avec isolation et fini intérieur en PVC blanc
Caisson frigo avec isolation et fini intérieur en PVC blanc

27 juillet 2020 - Suite des préparations à Quimperlé

Le 8 juin, déconfinement, je peux enfin quitter la Belgique afin de continuer mes installations. De nouveau, voiture pleine, les panneaux d'isolation pour le frigo, le padouk pour le plancher et les bancs du cockpit ainsi que de l'outillage nécessaire pour travailler le bois.

Cockpit en tabouk
Cockpit en tabouk

J'ai commencé par l'habillage du cockpit que j'ai réalisé de manière à être démontable, car sur un bateau en acier, il est nécessaire de pouvoir repeindre régulièrement, je l'ai donc construit en plusieurs panneaux qui s'emboitent les uns dans les autres, même chose pour le plancher. J'ai traité le bois de manière à ce qu'il garde cette belle couleur et je dois dire que le résultat est magnifique, c'est un très beau bois, dur et agréable au toucher. La manière dont les panneaux sont posés permet à l'eau de s'écouler en dessous et, autre avantage, génère de l'ombre, ce qui permet d'avoir une température acceptable dans les cabines quand le soleil tape.

Nouveau plan de travail avec frigo
Nouveau plan de travail avec frigo

Concernant le frigo dont j'avais pourtant bien pris les mesures, je me suis un peu planté car je n'avais pas pensé à l'évier de droite qui se trouvait en partie au dessus du frigo, ce qui m'a obligé à en réduire la taille donc à redécouper les panneaux. Bien que le volume a bien diminué, il est encore suffisant. J'ai réalisé l'ouverture sur le nouveau plan de travail, fixé l'évaporateur à l'intérieur et branché le tout au groupe froid. Le circuit 12v n'étant pas encore terminé, je n'ai pas encore pu l'essayer mais avec une température de 34° à l'intérieur du bateau, les boissons fraîches que je mettais à l'intérieur le matin restaient fraîches toute la journée.

Comme préconisé par le constructeur, j'ai monté sur la jupe et dans l'axe du bateau le régulateur d'allure (WindPilot-PACIFIC) qui je dois dire est bien pensé et me semble très solide, je suis en train de cogiter un système qui devrait me permettre de le désactiver et d'obliger le bateau à tourner en rond pour le cas où je tomberai à l'eau. J'ai fixé aussi sur la jupe, le support de l'hydro-générateur qui lui se trouve un peu décalé sur le côté comme indiqué sur le manuel d'installation.

J'ai préparé aussi le mouillage principal (60 m de chaîne de 12 avec une ancre Rocna de 20kg), la chaîne prennant place dans une grande poubelle fixée dans la proue ainsi qu'un mouillage de secours qui se trouve avec l'ancre (Spade de 20 kg démontée) dans la calle en avant de la quille.

J'ai aussi embarqué les 4 panneaux solaires afin d'en déterminer au mieux l'emplacement, 2 sur le bossoir (branchés en série), et les 2 autres (branchés en parallèle) sur les filières à hauteur du cockpit mais avant de pouvoir les monter, je souhaite réaliser des cadres en alu afin de les rigidifier.

Tous ces travaux ainsi que d'autres petits bricolages m'ont pris environ 6 semaines, c'est beaucoup plus que ce que je pensais mais c'est aussi bon à savoir pour de futures réalisations qu'on effectue en général qu'une fois dans la vie, un professionel aurait fait ça certainement beaucoup plus rapidement mais peut-être pas mieux et surtout, ça m'aurait coûté un bras, donc le fait de prévoir le double du temps escompté donne une bonne aproximation pour mes prochains travaux.

Il me reste encore beaucoup à faire mais une grande partie doit être effectuée par le chantier chez qui j'ai acheté ce bateau. De toute façon étant donné la pandémie qui va certainement durer encore très longtemps, cela ne sert à rien de prendre la mer, je pense donc qu'il est plus raisonnable d'attendre jusqu'à l'année prochaine en espérant que d'ici là, un vaccin aura été trouvé.


Régulateur d'allure et hydro-générateur
Régulateur d'allure et hydro-générateur

Mouillage principal avec 60 m de chaîne
Mouillage principal avec 60 m de chaîne

Mouillage de secours avec 60 m de chaîne
Mouillage de secours avec 60 m de chaîne

30 septembre 2020 - Suite des préparations à Quimperlé

Après un petit break en famille, retour à Quimperlé où j'ai bien bossé pendant 2 semaines. Bonne nouvelle, tout le bois du cockpit est dans un état impeccable même après avoir subi le temps breton (alternance de pluie et de soleil) pendant plus de 6 semaines. Comme on peut le voir sur la photo suivante, la table de cockpit nouvellement construite et déjà traitée est plus rouge et plus claire que les bancs et le cockpit.

Cockpit en tabouk
Table cockpit pour 5 personnes (avec la rallonge)

Cette table est fixée par 2 charnières sur la colonne et maintenue horizontalement à l'aide d'un pied en diagonale, ça a l'avantage de pouvoir mettre les pieds sous la table sans être gêné.

Le cadre des panneaux solaires me semblant un peu frêle, j'ai donc décidé de réaliser une armature en bois afin de les consolider et je les ai fixé de manière à pouvoir les retirer facilement en cas de nécessité. J'ai aussi dût les placer le plus en avant possible afin de ne pas gêner l'aérien du régulateur d'allure.

Cockpit en tabouk
les 2 panneaux solaires sur le bossoir

Cockpit en tabouk
les mêmes panneaux vus de dessous

J'ai aussi effectué les mêmes renforts pour les 2 autres panneaux qui seront fixés sur les filières à hauteur du cockpit.

« Last but not least », j'ai aussi réalisé le cadre qui accueillera 2 portes en plexiglass car plus facile à manipuler pendant la navigation que le panneau en alu (lourd et peu maniable) déjà existant. Comme on peut le voir sur la photo à droite, le bois n'étant pas encore traité, il est très coloré ! Il ne me reste plus qu'à commander et fixer (à l'aide de charnières) les panneaux en plexi.

La prochaine fois, je compte terminer la nouvelle porte de descente, fixer l'éolienne et les panneaux solaires latéraux, effectuer les branchements aux régulateurs de charge respectifs et installer aussi le dessalinisateur.


La table cockpit pour 2 dépliée mais sans rallonge
La table cockpit pour 2 dépliée mais sans rallonge

La même table repliée
La même table repliée

Cadre porte descente vu de l'intérieur
Cadre porte descente vu de l'intérieur

Cadre porte descente vu de l'extérieur
Cadre porte descente vu de l'extérieur

20 octobre 2020 - Requête et réception météo par SMS - Version 2 !

Ayant constaté que l'offre de « worldweatheronline.com » a changée en moins bien (15€/mois au lieu de 5€), je me suis mis à la recherche d'autres sources car en 2 ans, tout évolue et surtout dans l'informatique et sur la toile. J'ai donc trouvé assez rapidement une excellente source « stormglass.io » offrant plus d'informations (les courants marins) pour une utilisation gratuite jusqu'à 50 requêtes par jour, une requête correspondant à une location pour des prévisions jusqu'à 10 jours.

L'API et les données étant différents, j'ai donc dû reprogrammer toutes ces applications (sous Android & IOS) et j'en ai aussi profité pour corriger quelques bugs et améliorer le tout, la partie Android est terminée, je dois encore m'occuper de celles pour IOS, ce qui ne devrait pas tarder.

Plus d'info sur cette page.


Météo en utilisant l'InReach Mini
Météo en utilisant l'InReach Mini

Niouses 2019 - 2021