Niouses

Année 2021

1 mai - Enfin de retour !

Après de longs mois bloqué en Belgique, j'ai enfin pu repasser la frontière pour poursuivre mes préparatifs sur Mikeno.

Entre temps, le chantier m'a monté un bout-dehors afin de mieux équilibrer la voilure pour le spi asymétrique mais aussi pour mieux gérer l'ancre qui se trouve ainsi plus éloignée de l'étrave.

Le guindeau a aussi été monté, le mouillage principal (ancre Rocna de 20 kg avec 60 m de chaîne de 13 + 50 m de cablot de 18 mm) et un second mouillage (de secours) de même configuration sont prêts. J'en ai aussi profité pour préparer des amarres (en 16 mm) de longueurs diverses : 2 x 12m, 2 x 18m, 1 x 30m et 2 x 100m.

J'ai terminé aussi la double porte en plexi qui permet un accès plus pratique et plus agréable entre le carré et le cockpit.

Porte à 2 battantsPorte à 2 battants

J'ai aussi partagé en 2 les matelas des cabines arrières afin de pouvoir accéder plus facilement aux coffres se trouvant en dessous.

« Last but not least », j'ai rassemblé le chargeur de batterie et les 4 contrôleurs de charge (un pour chaque paire de panneaux solaires, un pour l'hydro-générateur et un pour l'éolienne) dans un endroit approprié suffisament près des batteries de servitude et réalisé les connexions entre sources et batteries. Tout ça réuni dans un placard avec une bonne aération.

Le chantier m'a construit un mât de bonne section pour l'éolienne qui va se trouver à tribord sur l'arrière à côté des panneaux solaires. Ce mât est assez long pour que les pales de l'éolienne ne représentent aucun danger, il est posé sur un socle, est fixé au bossoir par une patte et sera haubanné vers l'avant et vers bâbord, ce qui devrait être suffisamment stable et solide. Afin de minimiser les vibrations, le mât sera isolé du socle par un coussinet de matière souple genre caoutchouc.

Mât de l'éolienneMât de l'éolienne

Il y a encore beaucoup de travail à réaliser mais souhaitant remettre Mikeno dans son élément cet été, j'ai décidé de ne m'occuper que des éléments indispensables comme la sécurité, la partie communication/électronique (VHF, AIS, RADAR, speedomètre, sondeur, capteur de vent), le gréément, les voiles, les sources d'énergies, le moteur, le mouillage, la gestion de l'eau et des eaux usées et la cuisine, ce qui me permettra de pouvoir naviguer et de vivre à bord car disposant d'un outillage assez complet, je pourrai terminer le reste tout en me promenant !

À prime abord, on pourrait penser qu'une échelle de bain n'est juste qu'un élément de confort quand on a envie de faire trempête mais c'est aussi un élément de sécurité car avec un franc-bord d'un mètre cinquante, il est impossible de remonter à bord ! Avec les restes de lattes en padouk qui m'ont servis à réaliser le plancher et les bancs du cockpit, j'ai donc construit une échelle de 2,20 m avec 8 lattes (4 x 2 x 35 cm) et 4 bouts de 6 mm de diamètre.

Échelle enrouléeÉchelle enroulée


Le bout-dehors et le guindeau
Le bout-dehors et le guindeau

Chargeur et controlleurs de charge
Chargeur et controlleurs de charge

... rassemblés dans un placard de la couchette tribord
... rassemblés dans un placard de la couchette tribord

Embase pour le mât de l'éolienne
Embase pour le mât de l'éolienne

Échelle de bain de 2,20 m
Échelle de bain de 2,20 m

25 juillet - Préparation (suite)

Je viens de passer environ 3 semaines pendant lesquelles j'ai poursuivi la préparation de Mikeno, les 15 premiers jours étaient pluvieux et froids mais la dernière semaine, je devais travailler à l'intérieur sous 38° !

Le branchement des panneaux solaires sur le bossoir est terminé ce qui permet de maintenir la charge des batteries, l'éolienne et son mât sont maintenant fixés et le tout aussi branché au circuit de charge, elle ne commence à produire de l'énergie qu'à partir d'une certaine force de vent mais elle tourne silencieusement et sans aucune vibration. L'important est de la fixer sur un mât solide et suffisamment haut pour éviter de se blesser avec l'hélice. Le mât est inséré dans une embase fixée au pont mais isolée par du caoutchouc et un joint élastique.

Après avoir longuement réfléchi où entreposer le moteur HB de l'annexe, j'ai enfin trouvé une place adéquate sous la descente à l'intérieur du carré, il y a aussi la place pour mon petit groupe Honda. Afin de ne pas être incommodé par des odeurs d'essence, je compte installer 2 portes qui fermeront hermétiquement le tout. L'avantage par rapport à une fixation à l'extérieur, c'est que le matériel est protégé des imtempéries et des voleurs. J'en ai profité pour réaliser des équipets au dessus accessibles aussi depuis le cockpit.

Échelle enrouléeLe moteur HB et le groupe sous la descente avec des équipets au dessus

J'ai aussi trouvé la place adéquate pour la VHF, elle est fixée au plafond juste à côté de la descente donc utilisable dans le carré comme dans le cockpit.

J'ai aussi préparé le mouillage arrière avec une ancre de 15 kg, 30 mètres de chaîne de 12 et une quarantaine de mètres de cablôt qui prennent place dans le coffre de la jupe.

Pour gagner un peu de place de rangement, j'ai réalisé un petit placard dans la cabine bâbord, similaire au placard rassemblant l'équipement électrique (voir plus haut).

Le chantier a continué l'installation de la plomberie pour WC avec cuve à eaux noires et lavabo, SdB avec douche et lavabo ainsi que du petit chauffe-eau qui fonctionne en 12v mais aussi avec l'eau de refroidissement du moteur, celui-ci sera placé sous le siège de la table à carte, donc près du moteur, de la douche et de l'évier.

J'ai aussi réalisé le verrouillage des planchers où se trouve mon mouillage de secours (ancre de 20 kg avec 60 m de chaîne et 60 m de cablôt) en utilisant le système décrit sur le site de Banik.

La banquette tribord du carré n'étant pas assez longue pour s'allonger confortablement (160 cm), j'ai réalisé une ouverture suffisante sous la table à carte pour y passer les pieds car cet endroit est le meilleur pour dormir pendant la navigation, je compte y installer une toile anti-roulis qui est d'ailleurs indispensable.

Le chantier étant fermé au mois d'août, je continuerai donc la préparation au mois de septembre avec l'idée de mise à l'eau pour la fin du mois mais la liste « to-do » étant encore longue, je ne sais pas encore si ça sera possible car octobre est peut-être déjà un peu tard pour naviguer dans le golfe de Gascogne et la situation COVID ne s'améliorant pas, on verra !


L'éolienne sur son mât
L'éolienne sur son mât

Le verrou de plancher
Le verrou de plancher

La VHF fixée au plafond près du cockpit
La VHF fixée au plafond près du cockpit

2 septembre - De nouveau bloqué !

Bloqué à la maison depuis plus de 3 semaines à cause de douleurs atroces dans le dos, je n'en connais pas encore la cause car je dois encore passer des examens medicaux mais il semblerait que ce soit une sciatique ou une hernie. Tout ça pour dire que cela retarde encore mon projet mais d'un autre côté, je suis content de ne pas être à bord tout seul quelque part sur les océans.

On m'a prescrit des anti-douleurs qui ne m'aident pas où très peu. Ces douleurs extrêmes apparaissant principalement la nuit quand la vessie se remplit, ce qui semble compresser et contrarier le nerf qui me fait des misères. J'ai donc arrêté les calmants qui me pertubent les intestins et l'estomac et passe mes nuits en mettant mon réveil à sonner toutes les 2 heures, un peu comme si j'étais à bord en alternant veille et sommeil.

C'est aussi une leçon car lors de la préparation d'un tel projet, il est très important de connaître ses faiblesses (santé ou autre) afin de pouvoir trouver une solution à tout ce qui peut arriver à bord et tout spécialement en navigation solitaire.

Donc la mise à l'eau est encore reportée d'une année, cela devrait pouvoir se faire au printemps prochain.


Problèmes de santé
Problèmes de santé

28 novembre - 3 semaines très productives !

Je viens de passer 3 semaines très productives car le chantier et moi même avons bien avancés.

Les batteries de servitude ayant été branchées et alimentées par les panneaux solaires et l'éolienne en juillet dernier, le chantier m'a enfin installé la lumière à bord ! Environ une douzaine d'appliques LED sont maintenant réparties dans l'intérieur du bateau. C'est quand même plus agréable surtout quand on vit à bord.

Tout le système d'eau à bord qui comprends le réservoir de 200 litres les tuyauteries d'eau froide et d'eau chaude (seulement pour l'évier cuisine et la SdB), le groupe de pression, le petit chauffe-eau 12v (aussi branché au refroidissement du moteur), la pompe d'évacuation de la douche, le WC ainsi que le système d'eaux noires est presque terminé. Il me reste encore à trouver une place adéquate pour le dessalinisateur ce que je compte faire la prochaine fois.

J'ai maintenant deux belles et solides mains courantes à l'intérieur du carré, ce sont deux tubes en alu d'environ 2m sur 4cm de diamètre que j'ai recouvert d'une sangle. Il faut encore en mettre aussi à l'extérieur le long du roof.

Je comptais terminer l'installation de ma cuisinière Wallas-86D mais au moment du montage, je me suis aperçu qu'il fallait 2 sorties séparées de cheminées, une pour le four et l'autre pour la plaque chauffante, ce qui n'était pas indiqué au moment de l'achat. Nous avons quand même percé le pont pour 2 sorties et pour le moment, une seule sortie est terminée.

les anciennes dorades d'aérations étant pourries, j'ai donc commandé et installé les « COOL'N DRY » de Plastimo qui permettent une bonne aération mais aussi semble-t-il une bonne protection contre les paquets de mer.

La prise de l'hydro-générateur est maintenant fixée (et branchée au régulateur), elle se trouve à l'intérieur du coffre de jupe.

J'ai installé mon moniteur de batteries qui me permet de visualiser aisément l'état des batteries, leur consommation ainsi que la charge (chargeur AC, éolienne, panneaux solaires et hydro-générateur).

J'ai aussi refait quelques étagères à l'intérieur des placards des couchettes arrières.

Mais les réalisations les plus importantes (en temps de travail) ont été les suivantes :

J'ai coupé à partir de matelas (du suédois) tous les coussins (9 au total) des banquettes du carré, que j'ai recouvert d'une sous-couche de protection et ensuite de tissus rouge en coton.
coussins du carréCoussins du carré

Afin d'avoir un revêtement de sol plus agréable, j'ai donc décidé d'utiliser du sisal qui est trés agréable à l'oeil et au toucher (pieds nus) mais aussi antidérapant. la réalisation m'a pris pas mal de temps car j'ai d'abord dû réaliser des gabarits en carton pour les différents morceaux (9 aussi) afin de pouvoir découper au mieux chaque partie.
Revêtement sol du carréRevêtement sol du carré


Mon copain Denis dont l'atelier se trouve en face de mon bateau m'a permis d'utiliser son hangar afin de pouvoir découper plus facilement les gabarits et le revêtement sisal (5 x 2 m).

C'était beaucoup de travail intensif mais le résultat est plutôt satisfaisant. Je compte retourner y travailler lorsque les températures seront un peu plus clémentes, càd pas avant la mi-mars.


L'une des appliques LED
L'une des appliques LED

Main courante dans le carré
Main courante dans le carré

Système COOL'N DRY
Système COOL'N DRY

Moniteur de batteries
Moniteur de batteries

Étagère dans la cabine bâbord
Étagère dans la cabine bâbord

4 décembre - Prévisions météo instantanées pour une position donnée

Marine Weather Forecast (MWF)

Je viens de découvrir 2 excellentes applications (gratuites) « Shortcuts » (Raccourcis en français) et « Scriptable » qui permettent la programmation de petites tâches plus ou moins compliquées. J'ai donc créé un raccourci qui permet d'obtenir les prévisions météo (marine) pour une position géographique donnée et pour des heures définies (prévision toutes les heures jusqu'à maximum 10 jours). Comme pour Météo via SMS, ces informations proviennent du site stormglass.io.

Pour fonctionner, il est nécessaire d'avoir un appareil IOS (Version 12 ou plus récente), une connexion internet et de s'inscrire gratuitement sur stormglass.io afin d'obtenir une clé d'accès pour pouvoir utiliser leurs données. Cette clé d'accès doit être sauvegardée dans le fichier stormglass.txt qui doit se trouver dans iCloud Drive/Scriptable/. Il faut aussi installer l'app « Scriptable ».

Dans la présente version, j'ai défini les heures de prévisions suivantes : 0:6:12:18:24:36:48:72 mais il est aisé de modifier et définir d'autres heures (sur un maximum de 10 jours) dans le code JavaScript.

Au démarrage, le raccourci propose les coordonnées géographiques du lieu actuel qui peuvent être remplacées par d'autres. Une fois lancée, le raccourci crée et ouvre une nouvelle page (sous « Safari ») dans laquelle se trouvent les infos demandées.

Cette application comprend les 2 parties suivantes:
le raccourci MWF et
le code « Scriptable » (JavaScript) MWF.js.

 

29 décembre - Petit truc absolument nécessaire à bord

Loin de mon bateau, je ne peux malheureusement pas continuer la rénovation ni terminer les installations nécessaires. J’essaye donc de cogiter des trucs qui pourraient m’être utiles à bord.

Comme il est presque impossible de retenir l’emplacement de tous les objets se trouvant à bord, surtout ceux dont on ne se sert pas tout le temps, je souhaitais créer un inventaire (voir note plus bas) en indiquant l’emplacement de chaque élément. J’ai donc fait une recherche sur les applications de bases de données sur IOS et après en avoir essayé quelques unes, j’ai trouvé l’excellente application (gratuite) « Ninox » (pour iPhone et pour iPad) qui permet de créer, éditer et visualiser des bases de données relationnelles assez simplement. Cette application n'est pas disponible pour Android mais il y en a certainement d'autres.

Je viens donc de créer la base de données « Inventaire » avec les 3 tables suivantes mises en relation :

  • « Emplacements » indiquant les différents endroits de rangement,
  • « Catégories » comprenant toutes les catégories d'éléments et
  • « Éléments » où sont listés tout ce qui se trouve à bord, c‘est à dire, de nombreux éléments, des dizaines voir des centaines !

J‘ai donc commencer ma liste (outillage, accastillage, sécurité…) en spécifiant la catégorie et l’emplacement de chaque objet afin de les retrouver plus facilement lorsque ce sera nécessaire. Grâce à cet outil, je peux rechercher facilement un objet et aussi lister les objets par catégorie ou par emplacement.

Pour ceux qui le souhaitent, il suffit donc d’installer l’application « Ninox » et ensuite soit de créer un inventaire ou de télécharger celui que j’utilise en modifiant le contenu des tables au gré de chacun. Il est aussi possible d'étendre cette liste en y ajoutant les champs pour la date et le prix d'achat, ce qui peut être utile pour l'assurance en cas de vol ou de perte du bateau.

Aperçu de mon inventair de bordAperçu de mon inventair de bord

Note: En Googlant « inventaire pour bateau », j’ai remarqué que beaucoup confondent « inventaire », « procédure » et « check-list », qui ont des significations assez différentes !


MWF
MWF

Niouses 2020 - 2022