Niouses

Année 2022

11 janvier 2022 - Petits outils utiles à bord

Voila 2 années de merde passées et ça semble continuer puisque notre cher président emmerde une bonne partie des Français donc ça promet, et pourquoi tout ce cirque ? Voit-on partout des cadavres comme lors de graves maladies mortelles comme la peste ou le choléra ? Vive la République, vive la merde, heu pardon, vive la France et vive la Liberté !

« Widgets » pour la navigation

Je viens de réaliser deux petits outils qui peuvent être assez utiles à bord en navigation, ce sont en fait des « Widgets », le premier utilise les relevés de la puce GPS et visualise le sillage, les distances (orthodromie) et vitesses (vraies) sur les 1/6/12/24 dernières heures, le second visualise les relevés du capteur de pression atmosphérique des 24 dernières heures.

Ça tourne sous IOS et utilise quatre applications. « Raccourcis » qui exécute un script « Pyto » (Python) toutes les heures, ce script récupère la position du navire et la valeur actuelle du capteur de pression, ensuite 2 scripts (utilisant l'application gratuite « Scriptable ») calculent et gèrent les données enregistrées dans différents fichiers, finalement l'app « Widgy » visualise les « Widgets » avec toutes ces informations. Ce qui est bien, c'est que ça ne nécessite aucune connexion internet et permet donc d'avoir ces informations à tout moment et en tout lieu.

Le « Widget » barographe est surtout très utile car les variations de pression peuvent renseigner sur l'évolution des conditions météorologiques à court et moyen terme. Une variation rapide des pressions (à la hausse ou à la baisse) de plus d'un hPa par heure indique presque toujours que des vents forts vont se produire.

Il y a déjà beaucoup d'applications qui permettent de visualiser les données barométriques mais aucune ne permet de voir l'évolution pour les 24 dernières heures sur un widget.

Voir la page Widgets pour le téléchargement et l'installation.


Barographe
Barographe

Calcul de vitesses et de distances vraies
Calcul de vitesses et de distances vraies

30 avril 2022 - De retour en Bretagne pour les dernières installations avant la mise à l'eau

Travail intensif pendant ces dernières semaines au chantier.

Tout le circuit d’eau douce est maintenant terminé, c’est à dire le réservoir de 200l, toute la tuyauterie, le groupe de pression, l’évier, le lavabo des WC, le lavabo et la douche de la SdB ainsi que la douche du cockpit avec tous les branchements. Le chauffe-eau de 10l est aussi terminé, l’eau chaude peut être produite en 12v mais aussi avec l’eau de refroidissement du moteur. Pour l’eau, il ne me reste plus que le dessal à installer, ce que je ferai plus tard une fois le bateau à l'eau.

Je viens de terminer l’installation de mon combi plaque et four Wallas qui je le rappelle, fonctionne au gasoil. C’était pas mal de travail, les 2 passe-ponts pour la sortie des gaz, le branchement des cheminées, l’alimentation gasoil et électrique et la finition sur le plan de travail, la plaque fonctionne mais malheureusement pas le four. J'ai contacté le support Wallas qui m'a envoyé un circuit à changer mais ça ne marche quand même pas, il semblerait que l'appareil que j'ai acheté neuf, était un retour, j'ai donc contacté SVB chez qui j'ai acheté cet appareil, j'attends donc le résultat de leur recherche qui normalement devrait aboutir à un remplacement mais tout ça prend beaucoup de temps.

J’avais terminé depuis longtemps l’installation de mon frigo mais il n'était pas encore connecté au réseau électrique, c’est maintenant chose faite et il fonctionne !

Le système hydraulique de la barre à roue est terminé et la barre franche de secours a été modifiée pour être utilisée par le régulateur d’allure. Sur la photo, on voit le cockpit à nu, j'ai retiré l'habillage en padouk car tout le pont va être bientôt repeint, j'en ai donc profité pour retraiter le bois qui a de nouveau un bel aspect.

J’ai aussi passé beaucoup de temps à installer des étagères sous l’évier, c’était nécessaire afin de pouvoir ranger tous les ustensiles de cuisine, cocotte, poêle, casseroles, assiettes etc… ainsi qu’une petite poubelle d’environ 20 litres.

Le chantier vient de m'installer des mains courantes sur le roof afin d'avoir « une main pour l'homme et une main pour le bateau » mais aussi de quoi attacher les lignes de vie. L'intérieur est pratiquement terminé.

Afin de pouvoir lire sur les affichages la direction et la vitesse du vent ainsi que la profondeur des fonds et la vitesse du bateau, je viens d'installer le circuit NMEA 2000 comme suit :

Circuit NMEA 2000 de MikenoCircuit NMEA 2000 de Mikeno

Le capteur vent placé en haut du mât permet de d'obtenir la direction et la vitesse du vent, le capteur sous la coque permet d'obtenir la vitesse du bateau, la profondeur et la température de l'eau.

Autre travail important avant la mise à l'eau, l'installation du guindeau, la fixation du moteur sous le pont était assez difficile vu le poids du moteur et la connexion électrique n'a pas été si simple mais tout fonctionne parfaitement.

La coque venant d'être repeinte, j'en ai profité pour réaliser « l'Œil d'Horus » (ou « Œil Oudjat » ou encore « Œil apotropaïque ») de chaque côté de l'étrave, c'est joli et ça me permettra peut-être de tenir les orques à distance et comme ça Mikeno pourra peut-être aussi voir et éviter les obtacles éventuels !

J'ai aussi posé des rideaux sur les 2 hublots avant, et comme ce n'est pas mal, je ferai le même travail pour tous les autres hublots mais plus tard une fois le bateau sur l'eau !

Rideaux pour se protéger du soleilRideaux pour se protéger du soleil

Après tous ces travaux réalisés pendant ces 6 dernières semaines, je suis fatigué et j'ai grand besoin de prendre des vacances et de retrouver ma famille. La mise à l'eau est prévue pour le 15 juin où Mikeno descendra la Laïta jusqu'au Pouldu.


Barre de secours
Barre de secours

Main courante
Main courante

Installation du guindeau
Installation du guindeau

Oeil d'Horus
Oeil d'Horus

pour intimider les orques !
peut-être pour intimider les orques !

23 mai 2022 - Travaux de dessin

Étant chez moi loin de mon bateau, j'essaye toujours de réfléchir aux préparations, l'année dernière, j'avais commencé à faire un inventaire du matériel se trouvant à bord en utilisant une base de données qui tourne sur ma tablette (voir Petit truc absolument nécessaire à bord). J'ai maintenant réalisé un graphique montrant tous les emplacements possibles à bord de Mikeno que voici :

Emplacements pour rangementsEmplacements pour rangements

J'en ai aussi profité pour revoir les plans intérieur, extérieur et de sécurité :

IntérieurIntérieur

ExtérieurExtérieur

SécuritéSécurité

Ces plans ne sont pas tout à fait exacts, il y a très certainement quelques erreurs dans les dimensions et les proportions mais ce n'est pas bien important.

23 juin 2022 - Derniers travaux avant la mise à l'eau

Durant ces 3 dernières semaines, le chantier et moi même avons bien avancé, d'ailleurs la mise à l'eau est maintenant programmée pour le 6 juillet comprenant le transport du bateau jusqu'à la côte (port du Pouldu) et le grutage (aussi pour gréer le mât). L'idée de descendre la Laïta me séduisait beaucoup mais avec 1,8m de tirant d'eau, cela ne peut se faire sans risque que lors de grandes marées.

Tout l'intérieur est pratiquement terminé, je peux dormir, cuisiner et utiliser les sanitaires (évier cuisine, douche, WC avec cuve à eaux noires). Je dois encore finir quelques trucs mais ça pourra se faire une fois le bateau à l'eau. Le dessal est installé et prêt à fonctionner, la cuisinière Wallas qui avait un problème va de nouveau rejoindre le bateau.

Le guindeau peut être commandé du cockpit par une télécommande sans fil ou à l'avant par une commande filaire. Pour le cas où le mouillage serait plein de vase, j'ai aussi installé une pompe pression à eau de mer pour le nettoyage.

Commande guindeau et pompe de nettoyageCommande guindeau et pompe de nettoyage

Table du carré rénovéeTable du carré rénovée

J'ai réalisé un support pour le rideau de douche et aussi intallé un convertisseur (onduleur) DC-AC 12-230V.

Pour le mât, tous les câbles (antenne VHF, radar, feux de mât, projecteurs et capteur de vent) sont déjà passés, le support du radar, les projecteurs de pont, le capteur de vent, les feux et l'antenne VHF sont montés.

Tout l'extérieur (coque, pont et cockpit) vient d'être repeint et j'ai aussi connecté la prise 12V pour l'alimentation du pilote automatique.

Tout le matériel se trouve maintenant à bord, voiles (nouvelles et anciennes), annexe avec moteur, survie, mouillages, amarres et diverse cordages.

Afin de pouvoir remonter à bord par l'échelle de bain même si celle-ci n'est pas dépliée, l'échelle étant retenue par une bande velcro, il suffit de tirer sur le petit bout bleu qui pend jusqu'à la surface de l'eau pour libérer celle-ci car même au mouillage on peut tomber à l'eau et avec un franc-bord conséquent, il m'est impossible de remonter à bord sans échelle !


WC, cuve à eaux noires et dessal
WC, cuve à eaux noires et dessal

Déverouillage de l'échelle de bain
Déverouillage de l'échelle de bain

14 juillet 2022 - Enfin, la mise à l'eau

Voilà, après une longue préparation non dénuée d’embuches et avec 3 années de retard, mon rêve se réalise enfin, Mikeno est maintenant à l’eau. Le 7 août, Il a été transporté par convoi exceptionnel de Quimperlé jusqu’au Pouldu (sur la rive droite de la Laïta), malheureusement, le moteur n’ayant pas voulu démarrer tout de suite, Mikeno a talonné et nous avons dû passer la nuit le bateau appuyé contre le quai. Le lendemain à marée haute, nous avons pu rejoindre le port de Guidel (juste en face) afin de pouvoir préparer le bateau (réglage des haubans, préparation des voiles …).

Départ du chantierDépart du chantier

Arrivée au PoulduArrivée au Pouldu

Au moment où j’écris ces lignes, le bateau est encore à Guidel afin de régler les petits problèmes de moteur ainsi que l’enrouleur de genois qui a aussi posé problème. En outre le chantier doit encore installer et régler divers éléments et je dois aussi finaliser les branchement de la VHF, de l’AIS, du radar, des capteurs du mât (pour la vitesse et la direction du vent) et d’eau (pour la vitesse du bateau et le sondeur). Mon frigo fonctionne à merveille et produit même des glaçons, heureusement car avec cette chaleur, c’est bien agréable.

Mikeno dans le petit port de GuidelMikeno dans le petit port de Guidel

On a tou(te)s des envies, des projets, des rêves… tous ne pourront être réalisés et beaucoup même s’envoleront aussi vite qu’ils étaient venus. Mais certains subsistent et donnent envie de les concrétiser. « Le rêve », c’est le point de départ, il doit naître d’une envie profonde et germer en nous depuis longtemps, ça évite de se lancer sur un coup de tête et d’abandonner aussi rapidement. Il doit être réaliste et réalisable.

Ce projet, ce rêve doit être minutieusement préparé mais très rapidement, des obstacles peuvent venir parasiter cette préparation, ce sont des freins issus de l’éducation, de la société, des proches… et qui font douter de la faisabilité du projet. C’est je pense, un moment difficile à passer mais c’est aussi ce qui amènera à la concrétisation.

Les difficultés rencontrées ne doivent pas faire perdre des yeux son rêve, il ne faut pas en avoir peur sinon on n’avance pas. À chaque obstacle, on se rapproche un peu plus du but !

Enfin une fois la préparation effectuée, vient la concrétisation, il se peut malgré le désir intense qu’on soit déçu, que l’on s’aperçoive que, en fait, ce n’est pas tel qu’on pouvait se l’imaginer, à ce moment là, ce n’est pas grave car on aura au moins essayé. je pense donc que tout rêve ou projet doit être poursuivi car si on abandonne avant la concrétisation, on le regrettera toujours.

« Les personnes qui réalisent leurs rêves ne sont pas que des rêveurs, ce sont aussi des acteurs ! »

« Les grands rêves demandent souvent du temps par contre, leur réalisation apporte de grandes satisfactions, de la joie et de l’épanouissement ! »

« Ne pas avoir de rêves ou ne pas les réaliser, c’est ne vivre qu’à moitié ! »


Grutage
Grutage

Mikeno appuyé contre le quai
Mikeno appuyé contre le quai

14 août 2022 - Les premières nav !

Bloqué pour presque 3 semaines à Guidel à cause de quelques petits problèmes (principalement moteur et voiles), nous avons enfin pu partir pour la première petite traversée direction Lorient où le chantier devait encore terminer quelques installations. Nous avons ensuite passé une nuit au mouillage à l'île de Groix puis retour à Lorient, ensuite une traversée un peu plus grande vers l'île de Houat où nous avons aussi passé la nuit au mouillage ce qui m'a permis de vérifier que mon mouillage (chaîne et ancre) ainsi que le guindeau étaient en ordre.

Les premières nav avec MikenoLes premières nav avec Mikeno

Après Houat, nous avons pris la direction de l'île d'Yeu qui fut effectuée malheureusement par manque de vent en grande partie au moteur (6h). Nous avons passé 3 nuits dans le port de l'île d'Yeu qui était très encombré, le soir les accès d'eau aux différents pontons étaient bloqués car le port mettait des bateaux à couple jusqu'à 6 couches ! Mais l'île est accueillante et magnifique.

Jusqu'à 6 bateaux à couple !Jusqu'à 6 bateaux à couple !

Nous souhaitions rejoindre La Rochelle mais comme ça faisait un peu trop pour une journée, nous avons décidés de passer la nuit aux Sables d'Olonne, Traversée assez rapide et plutôt plaisante car le vent soufflait de l'Est entre 15 et 20 nd, Mikeno avec ses 14 tonnes a souvent dépassé les 7 nd ce qui n'est pas si mal pour un bateau de voyage.

Le lendemain, cap sur la Rochelle avec les mêmes conditions météo et sans changer de bord avec une approche (avec pas mal de hauts fonds) assez impressionante quand on passe sous la route reliant l'île de Ré au continent même si on sait que la hauteur (30m) est suffisante !

La Rochelle étant une ville magnifique, nous avons décidé d'y rester quelques jours, j'en ai profité pour effectuer l'installation des prises de ris « automatiques » pour les ris 1 et 2 et pour terminer divers installations. Les autorités portuaires ont décidé de couper l'eau aux pontons, c'est bien gênant et j'aimerai donc pouvoir descendre au plus vite vers le sud avant que le mauvais temps ne s'installe dans le Golfe de Gascogne.

j'aimerai rejoindre la pointe Nord/Ouest de la Péninsule Ibérique mais pour le moment le vent souffle exactement de cette direction. En attendant, nous allons donc en profiter pour voir les îles d'Aix et d'Oléron et pour passer à côté de Fort Boyard.


Mikeno au bassin des pêcheurs sur l'île d'Yeu
Mikeno au bassin des pêcheurs sur l'île d'Yeu

Passage sous la route à l'approche de La Rochelle
Passage sous la route à l'approche de La Rochelle

Installation des prises de ris « automatiques »
Installation des prises de ris « automatiques »

20 août 2022 - La traversée du Golfe de Gascogne

Les vents n'étant pas encore favorables pour la traversée du golfe vers Viveiro (Nord-Ouest de l'Espagne), nous avons passé une nuit au mouillage à l'île d'Aix et une nuit au port de Saint-Denis d'Oléron. Le jour suivant, les conditions semblaient réunies pour la première grande traversée avec Mikeno, voici un extrait du livre de bord :

Extrait du livre de bordExtrait du livre de bord

... et le message « PAN PAN »envoyé sur le canal 16 :

PAN PAN, PAN PAN, PAN PAN
All stations, All stations, All stations
This is Mikeno, Mikeno, Mikeno
Call sign FOX ALPHA FOX EIGHT ONE SIX TWO
We are in Front of Santander, our Motor does not start, we require tow to join the marina of Santander
Our sailing vessel with Blue hull is fourty feet long with 2 persons on board
Over

Gracias Salvamento maritimoGracias Salvamento maritimo

Cette traversée un peu foireuse nous a exténuée mais aussi enrichie !

Durant le remorquage, j'avais remarqué un zodiac de la douane qui nous a suivi jusqu'à la marina et donc pour couronner la journée, nous avons aussi eu droit a une fouille complète du bateau par les douanes espagnoles mais bon, ils étaient au moins aimables.


Voici le sympathique voilier venu à notre rescousse, thanks a lot !
Voici le sympathique voilier venu à notre rescousse, thanks a lot !

Le remorquage par les sauveteurs espagnols
Le remorquage par les sauveteurs espagnols

1 septembre 2022 - Gijón

Aprés avoir accompagné mon fils à l'aéroport, j'ai quitté la Marina de Santander qui était très chère (48€/nuit) et loin de tout, pour aller mouiller prés de la sortie de la Baie dans l'idée de partir le lendemain assez tôt pour rejoindre Gijón mais la traversée a été plutôt pénible car vent faible portant avec une houle assez importante qui m'a obligé à naviguer au moteur pendant 8h. Je suis arrivé à Gijón ver 1h du matin dans la Marina près du port de commerce, c'est assez loin du centre mais plus tranquile et surtout moins cher que l'autre Marina de Gijón qui est près du centre ville et comme j'ai mon petit vélo, ça va, en plus, il y a une cafeteria très agréable où on peut consommer à moindre coût, une entrée, un plat, une bière et un café pour 11,10€.

Le lendemain, j'ai constaté qu'il y avait plein d'huile sous le moteur, j'ai vérifié le niveau d'huile et dû rajouter plus d'un litre, j'ai donc pris contact avec un mécano qui m'a dit qu'il faudrait changer un joint mais qu'il ne pouvait pas garantir que le problème serait réglé. J'ai donc pris la décision de faire installer un nouveau moteur car honnêtement, je n'ai plus confiance dans mon Perkins.

J'ai choisi le moteur diesel Polé Mini-55 qui a la même puissance que mon Perkins et qui ne contient aucun élément électronique. C'est un budget important mais nécessaire si je souhaite naviguer tranquille en pouvant compter sur le moteur à tout moment. Le remplacemement du moteur nécessite une semaine de travail, nous allons donc en profiter pour visiter la région avec ma femme qui vient me rejoindre.

26 septembre 2022 - Nouveau moteur mais nouveaux problèmes

Pendant le changement du moteur, nous avons donc visité les Asturies ainsi qu'une partie de la Galice, c'est une magnifique région très sauvage avec des paysages grandioses et des villes intéressantes à visiter.

À notre retour à Gijón, le nouveau moteur était en place et nous avons pu remettre Mikeno à l'eau. Il a fallu attendre encore 4 jours car une pièce commandée avec le moteur manquait encore.

Nous avons pu enfin reprendre la mer et quitter Gijón en direction de Luarca mais comme le vent était portant est suffisant, nous avons décidé de continuer sur Viveiro où nous sommes arrivés vers 21h.

Comme pour les traversées précédentes, beaucoup d'eau salée s'est infiltrée dans la cale, je pompais environ 15 à 20 litre par heure. Jusqu'à maintenant, je pensais que ces infiltrations rentraient par les éléments fixés sur la jupe (régulateur d'allure, hydro-générateur, prise de quai etc...) car pendant la navigation, la jupe se trouve recouverte de 10 cm d'eau ou plus alors qu'au port, elle se trouve au dessus de l'eau et il n'y a aucune rentrée d'eau mais pendant la traversée je me suis dit que ça devait venir d'ailleurs et il ne restait plus que le passage de l'axe du safran à travers la coque par le tube de jaumière. La partie supérieure de ce tube se trouve généralement au dessus de la ligne de flottaison et c'est d'ailleurs encore le cas sur mon bateau mais les differents changements effectués sur Mikeno ont probablement alourdi le bateau et comme le lest avait été retiré, il est possible et même probable que le nouveau lest soit aussi plus important car lors de la première mise à l'eau en juillet dernier, on pouvait voir que la ligne de flottaison disparaissait sous environ 10 cm d'eau et donc le tube de jaumière se retrouvait en dessous de la ligne de flottaison pendant la navigation.

Pendant plusieurs semaines, je me suis cassé la tête à réfléchir d'où pouvait provenir cette eau et enfin, j'avais trouvé car, arrivé à La Corogne, je suis allé tout de suite vérifié le tube de jaumière et effectivement tout était trempé d'eau de mer tout autour.

D'un côté, je suis soulagé d'avoir trouvé la cause mais aussi très inquiet pour la suite. J'ai contacté un chantier qui j'espère va pouvoir trouver une solution à ce problème pour un coût raisonnable mais il va falloir remettre de nouveau le bateau à sec et donc encore retarder ma descente vers le sud.


Mon nouveau moteur
Mon nouveau moteur

Au vent arrière vers La Corogne
Au vent arrière vers La Corogne

Niouses 2021