Georges Lagarrigue

J'ai toujours admiré mon père, c'était quelqu'un de bien qui de plus était trés cultivé. Comme je l'écris sur la page d'accueil, il a réalisé la grande boucle en solitaire sur un Dufour 31 (Mikeno III) entre 1975 et 1978.

Avant de commencer son tour du monde, Georges avait déjà effectué une première grande traversée de l'Atlantique en 1973 pour passer l'hiver dans les Caraïbes avec son voilier précédant (Mikeno II), un Régent (8.50m) de chez Jouët.

Son parcours est à peu de chose près celui que je compte réaliser (voir la page Parcours & étapes) sauf qu'il est passé par le Canal de Panama pour rejoindre le Pacifique alors que je souhaite passer par le sud, il n'est pas non plus passé par la Nouvelle Zélande et l'Australie.

Naufrage à Suva (Îles Fidji)

Le 26 mai 1977 vers 22h (heure locale), aprés 3 jours de mauvais temps, Georges qui était épuisé, s'est endormi et son bateau Mikeno a été jeté dans les récifs de corail. Ce n'est que le lendemain que des habitants ont repéré le voilier en détresse et que vers 10h, un navire de la Marine a pu le sortir difficilement des récifs en l'endommageant encore plus. Malgré les dégats causés, Mikeno flottait encore en pleine eau mais il fallait pomper constamment.

Georges, épuisé et blessé a pensé à interrompre son voyage mais une fois le bateau sorti de l'eau, il prit la décision de réparer (ce qui nécessita environ 3 mois) et de continuer son voyage.

« Only two sailors, in my experience, never ran aground, one never left port and the other was an atrocious liar » (Don Bamford)

Mikeno II aux Grenadines (1973)
Mikeno II aux Grenadines (1973)
 

Les copains d'abord

L'un des attraits de la navigation à voile est de rencontrer partout des tas de gens très sympathiques. Voici quelques photos prises à la Réunion entre copains d'escales.


Mikeno en carénage à la réunion (1976)
Mikeno en carénage à la réunion (1976)
 

Retour au bercail

Voici à gauche encore un article paru dans Nice-Matin et à droite un article de la revue Bateaux concernant le TDM de Georges. La société Dufour souhaitant faire « un peu » de pub pour ses bateaux, a donc invité Georges et son Mikeno à venir raconter ses aventures au salon nautique en décembre 78.


Georges en tant que passager sur MIC LUC (1983)
Georges en tant que passager sur MIC LUC (1983)
Georges et Mikeno au salon nautique (1979)
Georges et Mikeno au salon nautique (1979)

Naufrage à Madère

Lors d'une autre traversée, en 1983, aprés 3 jours de mauvais temps, Georges qui était épuisé (à peu près la même situation qu'aux Fidji), s'est endormi et son bateau Mikeno a été jeté sur une plage de l'île de Madère. Le lendemain matin pendant qu'il allait chercher de l'aide, son bateau a été pillé et les autorités l'ont emprisonné pour être rentré sur le territoire Portugais sans autorisation !

Après ce coup terrible, il s'est racheté un Jeanneau 29 et avec lequel il a encore navigué en Méditerranée. Mikeno (IV) est mouillé au port de Nice et navigue encore un peu en Méditerranée.